La marque est née de la rencontre en 2011 d’Amy Fleuriot, une créatrice d’accessoires, et Bee Friedmann un expert en développement de l’artisanat pendant qu’ils promenaient leurs chiens Hiro et Wolf dans un parc londonien.

  • Le design et les prototypes de bijoux sont conçus à Londres. Puis, la fabrication est exclusivement réalisée au Kenya par de petits artisans qui n’ont pas accès aux marchés internationaux.
  • Au Kenya, la marque travaille avec Bombolulu, une Association de personnes en situation de handicap physique, du Kenya qui est membre de la WFTO (World Fair Trade Organisation).
  • La structure est composée de 150 artisans qualifiés, répartis dans 4 ateliers. Ils produisent des bijoux, du textile et des produits en cuir. Les ouvriers en situation de handicap bénéficient de revenus réguliers, ainsi que de formations, de soins médicaux, et d’un service de garde d’enfants.
  • Amy et Bee se déplacent régulièrement au Kenya pour superviser la production et s’assurer des bonnes conditions de travail.
  • Les accessoires sont créés à partir de matières naturelles et locales comme des os, du bois et de la corne, ainsi que du cuivre et de l’aluminium. Leur objectif est de réduire au maximum l’impact de leur production sur l’environnement.